Δ K Â L A T'OUVRE SES PORTES Δ

Partagez|

leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Elina Gabras


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : holland roden Mon âme liée à celle de : Léandre, pauvre petit privilégié. J'ai posté : 111 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
Elina Gabras
queen » manipulation game
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper Sam 18 Aoû - 19:26



“L’art de plaire est l’art de tromper.”

Comme c'est l'âme qui fait le regard et que les belles âmes sont en petit nombre, les beaux yeux sont assez rares.



La vie n'est pas simple chez les rebelles, on se bat pour survivre, on apprend très jeune que la vie est une guerre, qu'il n'y a ni pitié ni pardon envisageable ; c'est marche ou crève dans cette vie et tu es devenue très douée dans bien des domaines afin de parvenir à tes fins. Ton intelligence est redoutable, tu souris calmement pendant les quelques secondes qu'il faut à ton esprit pour imaginer un plan, une sentence, une victoire échappatoire. Rien ne t'effraie. Rien, si ce n'est devoir être sincère, parce que depuis le temps, tu oublies comment c'est la simplicité. Ta vie n'es pas simple, tu passes tes journées, tes nuits à prétendre que tu es une autre, que ton âme est belle, que ton palais est doré à l'or fin, alors qu'en réalité, tu es sombre, usée et abîmée. Une seule personne te fait sourire sincèrement, une seule personne te connais suffisamment pour ne pas avoir à faire semblant, mais est-ce qu'une personne est suffisante, même si c'est ton meilleur ami ? Tu n'as pas la réponse à cette question. C'est peut-être pour ça que tu as voulu la retrouver. Ton âme jumelle. Rien de bien compliqué, même si Stefan était totalement contre cette idée stupide. Une perte de temps d'après lui, mais toi ... tu sais que connaître cette âme pourrait changer les choses. Tu l'espères au fond de toi.

Tu as cherché. Tu as trouvé. Un homme, plutôt mignon, semblant intéressant au premier abord. Tu as su, parce que tu as testé bien entendu. Tu as fait des recherches, tu as pris la liste de toutes les naissances le jour de la tienne, le trois juin, ensuite, une liste fut dressé, il y avait déjà eut des morts; tant mieux, ça réduit le champ. Tu t'approches toujours discrètement, tu serres une lame de rasoir dans ta paume et t'inflige une blessure en faisant pénétré la lame dans ta chaire, ce soir-là lors de la réception de la galerie d'art, il a sursauté en serrant le poing. Tu as su que c'était lui. Très professionnellement, tu as engagé la conversation sur l'artiste, une contemporaine prometteuse, mais dont la sensibilité ne semblait pas plaire à tous. Tant pis. Tu l'aimes bien toi cette rage, cette violence et cette impulsivité que dégageait les tableaux. Une chose sur laquelle tu ne mens jamais, ton goût, ton amour pour l'art. S'il t'avait semblé troublé, ce n'était pas ton cas, tu as suivi ses habitudes de loin, en apprenant plus sur cet homme à qui le maître du temps t'a liée, mais aujourd'hui, c'est le hasard qui vous met sur la route l'un de l'autre. Tu attends l'ouverture d'une boutique d'art antique avec laquelle tu travailles, tu exécutes des contrats sur demande, tu trouves ce que les clients souhaitent et le patron ne te pose jamais de question. C'est lucratif. Ton regard est attiré par la silhouette désormais familière qui passe de l'autre côté du trottoir, l'occasion est trop belle. Tu jettes un regard en arrière tant pis Dimitri attendra aujourd'hui. Quelques foulées te rapprochent rapidement de la cible, tu remercies tous les dieux possible d'être bien habillée, c'est pas toujours le cas quand tu restes dans tes quartiers. Ta main se pose sur son bras comme un papillon sur une fleur, tu es délicate, ton sourire rayonne, ce rôle que tu maîtrises à la perfection ne te trahiras jamais peut-être parce qu'il n'est pas si loin de qui tu es. Pardon !? Je pense qu'on s'est croisé la semaine dernière à la galerie ! C'est bien vous ? Par habitude, ton corps se place bien en face de ta proie ton interlocuteur, tu ne lui laisses pas d'autre choix que de te parler, tu t'imposes élégamment, avec le sourire et la délicatesse d'une princesse, les griffes et les crocs bien cachés, vous n'étiez pas plus convaincu que ça par notre artiste si je me souviens bien bien sûr que tu te souviens, tu te souviens toujours de tout. Vous avez quelques minutes à m'accorder ? J'aimerais peut-être vous faire changer d'avis sur cette collection, non pas pour que vous achetiez une œuvre dont vous n'avez aucun désir, plutôt pour peut-être vous permettre de voir le sens caché ... Chaque mot est choisi, placé selon un schéma précis. Tu sais comment attirer la proie. Ce que tu ne sais pas encore, c'est ce que tu vas en faire.



Code by Sleepy

★★★

Dressez vous sans relâche
jusqu'à ce que les moutons
deviennent des lions.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Léandre Argéades


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : Colton Haynes Mon âme liée à celle de : Elina Gabras J'ai posté : 50 messages et je suis là depuis le : 16/08/2018
Léandre Argéades
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper Lun 20 Aoû - 16:38



“L’art de plaire est l’art de tromper.”

Comme c'est l'âme qui fait le regard et que les belles âmes sont en petit nombre, les beaux yeux sont assez rares.



Tu te réveilles, le front brûlant du rêve que tu viens encore de faire. Tu ne comprends pas, pourtant ce n’est pas la première fois que tu croises une fille charmante, mais là, elle t’obsède vraiment, depuis que tes yeux se sont posés sur elle, depuis qu’elle t’a regardé, depuis que vous vous êtes vus. Si seulement  tu avais su alors que tu étais en train de tomber dans son piège, peut-être aurais-tu réussi à te la sortir de l’esprit, mais non, il s’agissait encore d’un de ces mystères duquel on n’a aucune réponse raisonnée : elle est là, dans tes rêves, et pourtant, tu ignores qui sait, et surtout, tu ne sais pas pourquoi elle te marque autant. Bon d’accord, l’exposition de ce nouvel artiste contemporain ne t’avait pas marqué particulièrement, mais pourtant ce n’était pas la première fois que ça arrivait, après tout, avec le nombre de minutes que tu as au compteur tu en as vu des expositions et toutes n’étaient pas de purs chefs d’œuvre, loin de là. Tu ne comprends pas. Cette journée avait été follement bizarre, tout avait pourtant commencé normalement, tu t’étais rendu à l’exposition comme tu le faisais souvent lors d’un vernissage, payant le nombre de minutes requis pour y passer un peu de temps – tu t’étais souvent demandé pourquoi dépenser des minutes pour perdre encore des minutes dans un lien … la vie devait-elle être payante ? – et là tu avais discuté avec des proches amateurs d’art, comme toi. Tu observais avec attention ces peintures, dont une notamment qui attirait ton œil, la seule peut-être d’ailleurs, une toile blanche avec des éclaboussures de peintures, comme deux forces opposés, que tout poussait à s’affront, les projections énergiques et désordonnés d’un rouge carmin opposées à des coups de peinture azur d’une incroyable régularité. L’action contre la réflexion. La frénésie contre la sérénité. Signe peut-être que cette peinture te parlait, c’est ton corps qui avait réagi, par une violente douleur à la main. Tu n’avais pas compris pourquoi, tu ne savais pas, alors, que ton âme jumelle était là, à quelques mètres, en train de s’enfoncer une lame de rasoir dans la paume de sa main, déchirant la chair délicate pour faire couler quelques gouttes d’un liquide vitale mais au final inutile si l’on manquait de temps. C’est là qu’elle était apparue, cette fille aux boucles de feu autour d’un regard d’émeraude. Belle inconnue, qui semblait te sonder là où tu étais bien incapable de lui répondre.  Mais le plus important avait été son goût pour l’art, c’était rare chez les jeunes de son âge, et tu avais apprécié. Et aujourd’hui, elle hantait tes songes. Si tu avais été plus attentif à ces histoires d’âmes jumelles, peut-être aurais-tu réagi ? Mais non, tu avais été si surpris que ça ne t’était jamais venu à l’esprit. Les privilégiés n’aimaient pas trop cette règle. Être lié à un inconnu pour la vie était déplaisant pour beaucoup, comme si cela annihilait toute indépendance, et imaginer être lié à une âme damnée ou rebelle effrayait la plupart des riches, allergique à ce sentiment que l’on appelait la culpabilité.

Tu ne savais pas si tes rêves étaient prémonitoires ou si tu avais tant espéré la revoir que le destin y avait répondu favorablement, mais voilà que tu la croises, ou plutôt voilà qu’elle vient à ta rencontre, car rêveur tu n’avais pas vu ses boucles rousses de l’autre côté de la rue, dans ce quartier cher à ton cœur où les collectionneurs d’art étaient tous voisins les uns des autres. La sensation de ses doigts sur ta peau t’électrise, et pourtant, elle est douce, comme une plume sur un rocher.  Une fois de plus, elle te laisse bouche bée, pleine d’une énergie qui te surprend et te laisse pantois. Mais tu essaies de faire bonne figure.

C’est bien moi, enfin je pense… Même si je ne me souviens pas que l’on ait échangé nos prénoms, Léandre, et vous  … ?

Vous aviez passé le peu de temps de votre conversation à échanger sur l’artiste plus qu’autre chose, il était temps de remédier à ça non ?

Je vous avoue que cet artiste m’avait laissé plutôt de marbre. Pourtant j’aime l’art, mais j’avais trouvé le sien trop « subversif ». Essayez donc, peut-être que vous saurez me faire changer d’avis, même si je suis un coriace.

Tu essaies de paraître coriace mais il faut avouer que c’est plutôt un échec...


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elina Gabras


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : holland roden Mon âme liée à celle de : Léandre, pauvre petit privilégié. J'ai posté : 111 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
Elina Gabras
queen » manipulation game
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper Mar 21 Aoû - 22:46



“L’art de plaire est l’art de tromper.”

Comme c'est l'âme qui fait le regard et que les belles âmes sont en petit nombre, les beaux yeux sont assez rares.



Ainsi, sans avoir rien à faire tu apprends que ton âme jumelle s’appelle Léandre, enchantée Léandre, Elina dis-tu simplement en penchant légèrement la tête en signe de salutation. Léandre semble un peu perturbé par ta présence, ta requête, pourtant, tu es chaleureuse, professionnelle, comme toujours. Fausse brebis égarée dans un monde rude, tu es en réalité le loup dont ils parlent tous. Tu défends ton artiste, il dit rester de marbre, de marbre ? Vous êtes dur là ! On doit relevé ton jeu de mot pourri ? Tu vas devoir la raconter à Stef celle-là, il va encore se foutre de toi, pour changer. N’est-ce pas le rôle de l’art contestataire que de bousculer l’ordre établit ? Tu le regarde avec intérêt, sondant déjà un peu ses réactions, ses pensées sans qu’il ne s’en rende compte. Un sourire traverse furtivement ton visage, on en discute devant un verre ? Tu n’as jamais été le genre de femme qui patiente, tu n’as pas le luxe de pouvoir prétendre au temps qui passe, tu souris simplement en attendant sa réponse, bien que tu te sois déjà mise en marche vers un café un peu plus haut dans la rue. Quand on a choisi cette artiste, on se doutait qu’elle ne ferait pas l’unanimité, j’aime la dualité dans certaine de ses œuvres, je ne sais pas si vous avez remarqué, que chaque dualité semble non seulement s’affronter, mais également s’attirer. L’ironie du sort au fond, on détruit souvent ce qu’on aime, à ce qu’on dit .

Vos pas vous ont menés à ce petit café sympathique, qui offre une magnifique terrasse décorée de plantes, une fontaine anime le coeur, tu as eu un coup de coeur pour ce lieu voilà des mois déjà, tu t’installes à une table, Léandre en face de toi, qu’est-ce qui vous plait dans l’art Léandre ? Dans un geste gracieux, tu poses ton menton sur le dos de ta main, tes iris émeraudes plongeant dans son regard couleur d’orage, ni gris, ni bleu, ni vert, il te fait penser à un orage en mer.  C’est plutôt joli comme mélange.

Code by Sleepy

★★★

Dressez vous sans relâche
jusqu'à ce que les moutons
deviennent des lions.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Léandre Argéades


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : Colton Haynes Mon âme liée à celle de : Elina Gabras J'ai posté : 50 messages et je suis là depuis le : 16/08/2018
Léandre Argéades
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper Jeu 23 Aoû - 16:54



“L’art de plaire est l’art de tromper.”

Comme c'est l'âme qui fait le regard et que les belles âmes sont en petit nombre, les beaux yeux sont assez rares.



Je suis naïf, trop naïf, ma peste de sœur me le dit souvent, et pourtant, je ne l’écoute pas. Je ne connais cette fille ni d’Adam ni d’Eve et voilà que je commence à discuter avec elle,  à lui dévoiler mon prénom sans connaître ses intentions. Heureusement, elle n’a pas l’air d’être une de ces rebelles ou de ces damnées au compteur si limitée qu’ils ne viennent voir les privilégiés que pour leur soutirer des minutes. Je l’ai déjà fait, par générosité, ce que n’a jamais compris Eris. Mais la jeune fille aux yeux verts ne semble pas faite de ce bois-là, au contraire, elle lui rend la politesse. Elina… Un beau prénom, un peu félin sur les bords, même si j’aurais peut-être dû me méfier… N’est-ce pas d’une certaine Hélène que Pâris, prince troyen, avait causé la chute de sa cité ? Heureusement, je ne m’appelais pas Pâris, juste Léandre. Dont le destin n’avait pas été des plus glorieux, noyé pour n’avoir pas retrouvé son aimée. Les prénoms doivent sûrement avoir une signification, mais j’y suis imperméable. Par contre, je ne le suis pas à l’humour cocasse de la jeune fille, et laisse échapper un maigre sourire. Déjà autant de familiarité, si rapidement ?

Dois-je avoir affaire à une amoureuse de l’art ou de l’humour Elina ? L’art contestataire, je vous avoue que ce n’est pas l’art le plus apprécié en général, vous savez comment nous sommes, la conformité et le classicisme n’ont pas de prix. Mais vous avez raison, discutions-en devant un verre, ça sera plus confortable, j’ai un peu de temps devant moi.

J’ai à peine eu le temps de lui répondre qu’elle était déjà partie vers le café le plus proche. Comme n’importe quel café du quartier, ses prix étaient élevés, mais pas pour des privilégiés, au contraire. Tout en marchant, elle tente de défendre l’artiste tant décrié. Mon éducation prenait le dessus alors que nous arrivons au café. Je lui tiens la chaise quand elle s’asseoit avant de prendre place en face d’elle, et hèle un serveur.

L’art, à mes yeux, retranscrit des émotions, ce sont des éruptions intempestives et succinctes de sentiments profonds et puissants. Alors quand une artiste comme celle que vous défendez ose parler d’affrontement, cela peut choquer. Je trouve l’affrontement intéressant quand il n’est pas exposé sans délicatesse sur une toile, comme deux mots vulgairement crachés au visage des gens. Je n’ai pas l’âme d’un révolutionnaire, mais cela semble être votre cas ? Vous aimez son œuvre pour son côté contestataire uniquement ?

Le serveur arrive enfin.

Commandez ce qu’il vous plaira, c’est pour moi. Mes parents m’ont toujours appris à être gentleman.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elina Gabras


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : holland roden Mon âme liée à celle de : Léandre, pauvre petit privilégié. J'ai posté : 111 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
Elina Gabras
queen » manipulation game
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper Mar 4 Sep - 21:29



“L’art de plaire est l’art de tromper.”

Comme c'est l'âme qui fait le regard et que les belles âmes sont en petit nombre, les beaux yeux sont assez rares.


l'humour n'est-il pas une forme d'art ? C'est une forme d'intelligence en tout cas, c'est ce qu'on dit, même si dans ce cas précis il n'y a pas de quoi être fière. Tu apprécies son sourire, mince mais qui te semble sincère. C'est étrange. J'aime marcher en dehors des chemins tracés, j'ai la chance de pouvoir penser librement, j'ai une vision peut-être utopiste du monde, mais j'aimerais que chaque personne puisse reconnaître que le conformisme n'est pas une voie viable. Non contente de parler art, tu te lances sur la politique. Fait gaffe Lina, tu vas finir par te faire griller. Ton caractère est aussi flamboyant que ta crinière, la passion dans tes yeux n'est pas feintes et étrangement, tu as envie de continuer la discussion avec cet homme. Tu as l'impression qu'il pourrait te comprendre, sur ça du moins. Il semble éveillé, cultivé, intéressé aussi, ce n'est pas si fréquent.

Galant, victime de son éducation, il te présente la chaise sur laquelle tu t'installes tout en le gratifiant d'un nouveau sourire charmeur. Léandre débat. Développe sa pensée. Tu l'écoutes avec attention, tu assimiles chaque détail, c'est dans les détails que se cache la clé du succès. Sans qu'il ne le sache, il te donne des informations précieuse sur lui. Tu souris au serveur, un cappucino, avec la chantilly à part s'il vous plait. Petite exigence qui pourrait paraître stupide, mais c'est comme ça que tu aimes les choses. Ton café. Merci, dis tu en réponse à l'homme qui t'informe qu'il paiera l'addition. Ca t'arrange. Tu n'aurais pas apprécier devoir montrer ton compteur, le risque que ta condition se sache, c'est ta couverture entière qui pourrait tomber en miette. Pourquoi ? Ce n'est pas ça qui est justement intéressant dans l'art ? La confrontation, le dérangeant ? L'art permet de développer des thèmes  qu'on ne fait que murmurer. On aime ignorer ce qui nous déranges et ... a mon sens, le fait d'exposer des oeuvres aussi fortes, permet de ne pas laisser une autre opportunité que la réflexion, ça déplaît, très certainement, mais c'est ce qui me plait ... Le menton posé sur le dos de ta main, tu l'observes un sourire aux lèvres quant le serveur apporte vos consommations. Sourire courtois, typique du remerciement, avant que ton attention ne se repose sur ton interlocuteur du jour. Qu'est-ce que vous faites dans la vie ?

Code by Sleepy

★★★

Dressez vous sans relâche
jusqu'à ce que les moutons
deviennent des lions.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Léandre Argéades


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : Colton Haynes Mon âme liée à celle de : Elina Gabras J'ai posté : 50 messages et je suis là depuis le : 16/08/2018
Léandre Argéades
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper Jeu 13 Sep - 15:41



“L’art de plaire est l’art de tromper.”

Comme c'est l'âme qui fait le regard et que les belles âmes sont en petit nombre, les beaux yeux sont assez rares.


L’humour, une forme d’art ? J’y avais déjà pensé mais malheureusement je n’avais jamais vu véritablement m’y essayer, la plupart des privilégiés manquaient cruellement d’humour enfin mes parents et ma sœur surtout. Il n’y avait bien que lorsque que je proposais de faire une œuvre charitative qu’ils pensaient que je faisais de l’humour : consternant !

Si l’humour est une forme d’art alors je ne peux que vous qualifier d’artiste ! Mais n’est-ce pas proscrit pour notre caste ? En tout c’est une voie qui m’a été interdite, je vous incite donc à en profiter si vous le pouvez.

Je suis étonné de son franc parler. Elle revendique sa liberté, son indépendance, sa capacité à aller au-delà du politiquement correct, là où j’ai toujours dû suivre une éducation stricte pleine de faux-semblants.

Pourtant nous sommes nous-même des conformistes vous ne trouvez pas ? Et nous vivons ! Mais j’avoue que l’originalité ne fait pas de mal, certains amis de mes parents en ont fait une discipline de vie, vous verriez leurs tenues ! Toutes plus déjantées les unes que les autres. La dernière fois, l’épouse avait mis une robe faite entièrement en plumes de paon véritables ! Une vraie fortune à ce qu’on m’a dit. Les rumeurs disent même que son sous-vêtement était fait en plume, j’espère qu’elle n’a pas de chat chez elle !

Je me mets à rire, toujours de façon plus ou moins contenue, on ne m’a jamais appris à me relâcher complètement et  à donner libre court à ma pensée ou à mes émotions. C’est juste bon pour le bas peuple d’après mes parents… Je ne connais pas encore cette jeune femme, mais je sens dans son regard transperçant quelque chose que je ne vois pas d’ordinaire, une flamme qui semble flamboyer comme mille brasiers, là où chez ma sœur par exemple ne semble briller que la cruauté et la prétention. Ca me change et à vrai dire je commence à me détendre.

Ce sera un thé pour moi je vous prie, un rooibos à la framboise et à la réglisse, avec un nuage de lait et du sucre candy. – oui c’est ça le défaut d’avoir grandi dans le luxe, on devient difficile -, merci beaucoup. Mais c’est normal.

La galanterie a été une des premières leçons que l’on m’a apprise et pourtant même à mon âge, je n’ai encore ni épouse ni fiancée, les filles que me faisaient rencontrer mes parents étaient toutes affreusement mornes.

J’aime ce qui dérange, ne vous fourvoyez pas, mais il faut que cela me dérange dans le bon sens. Je ne veux pas juste être bousculé, je veux que l’œuvre me pousse à la réflexion, et j’ai trouvé l’émotion ici trop sauvage, presque fauve, indomptable, au point d’en rater le spectateur je trouve. Et justement, cette folie m’a agressé sans me pousser à réfléchir, mais peut-être n’étais-je pas dans de bonnes dispositions pour comprendre l’artiste… Dans la vie ? Ca va vous paraître d’un ennui mortel, je suis directeur de communication dans l’entreprise Argéades. Les cosmétiques.

Le serveur vient de nous apporter nos consommations, et je bois une gorgée de mon thé avant de poursuivre.

Et vous ? Que faites-vous dans la vie ? Et qu’est-ce qui vous a amené dans cette galerie ?

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elina Gabras


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : holland roden Mon âme liée à celle de : Léandre, pauvre petit privilégié. J'ai posté : 111 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
Elina Gabras
queen » manipulation game
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper Jeu 27 Sep - 21:44



“L’art de plaire est l’art de tromper.”

Comme c'est l'âme qui fait le regard et que les belles âmes sont en petit nombre, les beaux yeux sont assez rares.



Malgré ta naissance, le milieu défavorisé dans lequel tu as grandit, tu as réussis à force de persévérance à devenir une jeune femme intelligente et cultivée. Non seulement ça te permet de donner le change dans l’univers de privilégiés, mais c’est aussi devenus une passion, tu es connaisseuse et admirative du talent des autres. Aucune œuvre ne te laisse de marbre. Tu manies l’humour et le sarcasme comme personne, et ton compagnon du jour semble apprécié ton esprit, je ne laisse personne me dicter ce que je dois ou non penser, j’ai la chance que mon père me laisse libre, mais c’est aussi un choix de vie. Peut-être devriez-vous essayer ? Le ton de sa voix t’interpelle, il semble prisonnier d’une cage dorée, là où ta liberté pourrait sembler outrageuse. Au fond, ils ont une vie meilleure que les vôtres, mais qu’est la vie sans surprise, sans rebondissement, sans risque ou sans dépassement des limites ? Tu t’ennuierais probablement rapidement dans ce genre de vie.

Je ne pense pas être une conformiste, pas comme on l’entend au sens premier, au contraire, j’aime briser les codes, surprendre là où la vie est généralement morne Tu forces un peu le trait là Lina, mais tu entres dans la peau de ton personnage, tu donnes le change et t’inventes des qualités qui ne sont pas si éloignées que ça de ta personnalité, tu n’as pas envie de devoir faire attention à tout ce que tu vas dire ou faire, tu as la chance d’être une bonne actrice, mais le risque de perdre ta couverture ne vaut pas le coup de jouer aux précieuses demoiselles. Lorsqu’il te dépeint la tenue en plume, tu n’as pas besoin d’un grand effort d’imagination pour imaginer la scène, les yeux écarquillés avant de rire franchement en même temps que lui.

Les commandes prisent, tu arrives à faire dévier une nouvelle fois la discussion vers l’artiste qui te tient tant à cœur. Tu lui as promit d’essayer de le convaincre, tu ne vas pas lâcher l’affaire. Sauvage, c’est le mot et c’est ce qui me plaît, la malice dans la voix et une lueur de défi dans le regard. Cette folie vous a agressé ? Seriez-vous une petite nature, Léandre ? Tu le taquines gentiment avant de lui demander ce qu’il fait dans la vie, c’est important pour toi de savoir ces choses sur ton âme jumelle, ainsi c’est donc un Agréades, tu connais bien cette famille, enfin comme tout un chacun dans Kâlâ, une moue appréciatrice et un sourire à son attention c’est intéressant comme métier, non ? Surtout lorsqu’il s’agit d’une grande entreprise comme l’Agreades Inc. Il ne te faut pas longtemps pour comprendre que son compteur est loin du tien, c’est appréciable dans ta situation. Moi ? Tu es surprise, même si c’est logique dans la discussion. Et bien, je travaille comme freelance dans des galeries d’art, je gère des collections privées, j’aime être qualifiée de découvreuse de beautés. Qu’importe l’art choisi ou votre requête, je peut vous trouvez tout ce qui vous fera plaisir. Tu souris amusée par ton propre bagout. Soudain, une douleur irradie dans ton dos, tu te raidis en sentant une chaleur irradié, tu te retournes violemment en fusillant le serveur maladroit du regard. Si tu as essayer de ne rien montrer comme signe de douleur, la sensation de brûlure n’est probablement pas passée inaperçue auprès de Léandre. Crétin. Heureusement que je ne suis pas en tenue de soirée dis-tu légèrement ronchonne.

Code by Sleepy

★★★

Dressez vous sans relâche
jusqu'à ce que les moutons
deviennent des lions.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper

Revenir en haut Aller en bas

leandre ↔ L’art de plaire est l’art de tromper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Marquise Du Parc-L'art de plaire est l'art de tromper
» On ne peut pas plaire à tout le monde
» Big Show repond a son co-equiper:On sera champions!
» Kumiko Yakushi [ Finit ]
» Calixte / Leandre, de la maison Bjornaer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twin Soul One Time :: Les champs Élysées :: Quartier culturel-