Δ K Â L A T'OUVRE SES PORTES Δ

Partagez|

the wrong side of heaven.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : nicolas simoes Mon casier judiciaire est déjà bien rempli : agressions, vols, et ventes de produits illicites J'ai posté : 31 messages et je suis là depuis le : 16/08/2018
Naïm Khaldi
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: the wrong side of heaven. Jeu 16 Aoû - 18:59

Naïm Sahel Khaldiâme rebelle depuis 25 ans

« Le temps fuit, il s'échappe en morcelant la vie ; ah ! c'est toujours trop tôt que nous redemandons les heures pour en jouir mieux ! »


Nom : Khaldi, nom sans frontière dont les origines sont floues. Autant gitan que tzigane ; autant rom que manouche. Apportant le malheur, ton patronyme ne se prononce pas, il se murmure entre les lèvres, aussi subtilement qu'une légère brise. Comme ton père et son père avant lui ton existence est marquée ; par les chaînes d'une liberté dont on t'a privé, et par les coups d'une violence non dissimulée.  Prénom : Ta mère t'a affublé de plusieurs noms, tout aussi pompeux l'un que l'autre. Naïm, un prénom de prophète, un prénom de souverain. L'ironie est douce à tes yeux. Ta sœur est Rihem, la sœur de l'héritier. Sans doute, espérait-on que tu la protèges ta jolie sœur. Sans doute, fait-on peser sur toi une royauté qui t'agace et te lasse. Sans doute, as-tu déçu, échoué. Pauvre prince des glaces, on ne pleurera plus pour toi. Age  : 25 ans. Date et lieu de naissance : Un 26 décembre à Kâla dans un camp des gens du voyage. La naissance est toujours la même. Tous les Khaldi sont nés à Kâla. Statut : Célibataire. De glace, tu restes de ces fantasmes que personne n'apprivoisent réellement. On murmure que tu es prince des enfers, des hivers. Tu n'as de cœur pour la cruauté dont te voile ton nom. Sans cesse associé à ton père, on te dit portrait craché dans tes yeux trop clairs et tes cheveux de jais. Certains te courtisent alors que pour d'autres tu n'es qu'une hantise. Ni bon, ni pire qu'un autre, tu te drapes de l'ivoire de tes mensonges pour réclamer la paix dans tes tourments. Signe(s) distinctif(s) : Des yeux très clairs, les yeux de ta mère. Quelques tatouages que tu arbores ici et là, dont un qui est sentimental, un petit nuage qui pleure pour Rihem, qui veut dire "pluie fine". Groupe : Les âmes rebelles. Tu connais ton TwinSoul ? : Jamais. Tu as peur, t'as l'impression que la rencontre est inévitable et t'en veux pas toi de cette "âme soeur", parce que t'en as déjà une. Ta soeur.


La clope au bec, t'amusant avec la fumée, parfois te voulant même artiste de ce cancer en bâton : un rond ici, une longue ligne passant en son intérieur, plusieurs volutes parfois qui te donnent l'impression de voir ses formes diverses et variées, au même titre que tu aurais pu le faire en t'allongeant dans l'herbe pour regarder les nuages ; tu es néanmoins toujours interrompu. Par des insultes, par des « fout le camp ! ». Pauvre petit garçon des rues, pauvre gitan que la vie n'a pas épargné. C'est vrai, elle ne t'a pas gâté la garce ; tu te sens oublié depuis tes premiers babillements. Rejeté par ton propre sang, par la société également. T'es un déviant. De ceux qu'on évite, de ceux qu'on craint aussi. T'es un garçon de mauvaise vie qu'on dit. Tu ne démens pas, tu fais toujours les mauvais choix. Tu te débats, tu survis chaque jour et bien que souvent tu te manges le bitume, tu te relèves tout le temps. T'es une âme rebelle. Pour toi, les lois sont faites pour être enfreintes. Insolent. De magouille en truanderie, tu vivotes, arrondit tes fins de mois difficiles ; plutôt ça, que d'cogner les froids bitumes ; plutôt ça que de mendier comme un vrai gitan, de l'argent d'poche à l'Époux — ce serait admettre que seul, tu ne t'en tire pas. N'empêche que tu raques, parfois. Ici, une contravention. Là, une note d'hôtel luxueux impayée ; par goût du jeu, goût du feu.


histoire



▬ l'enfance.
Le gamin de huit ans ;
Un verre s’écrasa au sol pour se disloquer en plusieurs diamants, et si tu ne pleuras guère, ceux-ci firent office de larmes ; s’éparpillant un peu partout dans la chambre de tes géniteurs. Trop jeune pour comprendre, tu n'as pas saisit que maman planait ; une piqûre magique lui ouvrant les portes d'un monde doux et fictif. Enfant, tu écrasas la peluche au creux de tes bras, et le dragon s'étouffa dans ta poitrine ; accusant le choc de tes battements de cœur si rude. « Tout va bien, poussin ? », un sourire caressa ses lèvres. Elle avait ton cœur au bord des lèvres, au bord de tes rêves. Tu lui accordas alors un sourire, les yeux clairs brillant faussement d'une lueur douce, affectueuse. Tu l'aimais tendrement, merveilleusement. Simple cœur d'enfant qui s'envolait vers celui de sa mère. Simple imbécile trop épris pour décrire les méandres de sa folie. Il ne fallait pas l'inquiéter au risque qu'elle se perde au fin fond d'une bouteille. Alors tu feintas au milieu de ces adultes imaginaires qui virevoltaient, discutaient, riaient. Au milieu de cette chambre où des mœurs millénaires et dégoûtantes se rejoignaient. Tu dissimulas ta douleur, tu fis taire les hurlements de ton cœur. « Ça va. » Le sourire explosa dans tes prunelles, ravivant tes yeux doux ; la comédie dans toute sa splendeur. L'enfance était jalonnée de délicatesses en caresses ; de déni aussi, ne supportant pas que ton monde s'effondre. Pourtant, tu voyais toujours maman écroulée sur le canapé, mais tu faisais comme si de rien n'était. Papa ou le « connard » comme disait maman toujours à crier et à faire mal, mais encore une fois, tu en faisais fit. Pareil le jour où maman est parti ; une 'omervose' qu'ils ont dit. C'est quoi une 'omervose' ?

Le gamin de douze ans ;
Quelle immonde créature. Elle te dégoûtait, là, avachit sur sa chaise en train de se goinfrer comme un porc. Et ce monstre n'était autre que ton père. Vous partagiez le même sang paraît-il, et si tes yeux n'étaient pas le reflet des siens, tu ne l'aurais jamais cru. Jamais. Tant est si bien que tu ne l'as jamais appelé 'papa', ne l'ayant pas mérité durant toutes ces années. 'Le vieux' ou 'l'alcoolique' suffisait amplement. Et bien que tu reçoives une paire de claques à chaque fois que tu prononçais ces mots, tu ne t'étais jamais arrêté de le nommer de cette manière. De quel droit pouvait-il se le permettre de toute façon ? Le sang ? Sous prétexte que tu sois sorti d'une de ses 'giclées' donc ? La bonne blague. Le respect qu'il réclamait de droit était une mascarade. Il était en train de se remplir la panse devant toi, mais toi, tu n'attendais qu'une chose bien précise : qu'il ait fini. Et tu aurais sincèrement souhaité que ce soit pour débarrasser cette maudite planche de bois qui vous servait de table, mais c'était loin d'être le cas. « Alors aujourd'hui, sur qui je vais me défouler ? » Cette main qui tenait la tienne en dessous de la table, se resserra. Moite de peur, tremblant d'angoisse, tu caressas délicatement cette petite menotte pour la rassurer. La sienne. A elle. Ta sœur jumelle. Toi aussi, tu avais peur pourtant, ton cœur battait la chamade, et l'effroi te rongeait les entrailles chaque soir, lorsque ce gros dégueulasse terminé son repas. Néanmoins, tu n'en as jamais rien montré. Il ne fallait pas qu'elle le voie – surtout pas -, il fallait que tu tiennes bon. Pour 'elle'. Pour vous. Et puis avec le temps, c'est horrible à dire, mais tu as fini par avoir l'habitude. Tu t'es accoutumé à sentir ses grosses mains se fracasser violemment sur ta peau, à ses lèvres charnues prononçaient de vilains mots  ... Ce salopard vous a plongé en enfer. Il vous a entraîné dans sa chute, brisant la moindre parcelle de bonté qu'il y avait en toi ; saccageant ce monde d'innocence dans lequel tu aurais dû baigner à ton âge. « Moi. » Il t'a brisé. Mais tu as quand même réussi à préserver une chose, une seule et unique : ton amour pour Rihem. Qu'il te batte, qu'il te fasse souffrir. Tant que tu l'avais elle ; tu avais la force de tout supporter. Alors comme bien souvent, tu te dévouas corps et âme. Combien de fois s'était-il déjà défoulé sur toi ? Tu as perdu le compte au fil des années. Et après que ce porc s'endormit, tu te purifias de toute cette violence d'une douche froide. « Naïm ... » Presque un murmure, tu l'as regarda toujours nu. Elle était en train de pleurer, comme bien souvent. Comme à chaque fois, tous les soirs. Tu savais qu'elle avait mal. Tu savais qu'elle agonisait de te voir encaissé tous les coups, pire, qu'elle souffrait quand c'était à elle de lui servir de punching-ball. Quand ce calvaire va-t-il s'arrêter ? Tu aurais aimé être plus âgé. Tu aurais aimé avoir la carrure pour faire payer à cette ordure. Grandir, mettait trop de temps. Alors à défaut de pouvoir se débarrasser de lui une bonne fois pour toutes pour qu'elle arrête de pleurer, tu l'as prit dans tes bras. Et tu te sentis comme tous les soirs, horriblement démunit. Il y avait tellement de colère et d'amertume dans ta bouche que si tu avais eut encore la capacité de pleurer, tu l'aurais sans doute fait. Toutefois, ton quota de larme, tu l'as épuisé depuis longtemps, lors de cette nuit quand il te brisa plusieurs côtes. « Ça va aller Rihem. C'est toi et moi pour toujours. » La consoler. Voilà ce que tu pouvais faire du haut de tes douze ans. Seulement ça. 'Quand vais-je devenir un adulte ?'

▬ l'adolescence & l'adulte.
Tu as toujours espéré que ton père clamse vite et bien, pourtant, le jour où s'est arrivé pour la première fois depuis longtemps, tu as pleuré. Oui, toutes les larmes de ton corps ; la douleur pulvérisant chaque infime partie de ton cœur, la moindre cellule atteignant le peu d'âme qu'il te restait. On vous a séparé. Du jour au lendemain, Rihem est partie dans une famille d'accueil, et toi dans une autre. Tu t'es sentie perdu, incomplet. Vulnérable. Pour la première fois de ta vie, tu t'es sentie vraiment seul ; la solitude étant jadis une allégorie brumeuse, et incompréhensible. C'est là que tu as commencé à perdre pied, 'à partir en vrille' comme dirait le commun des mortels. T'as commencé à faire des conneries. D'abord des petites, puis à mesure du temps, des plus grosses. Traîné de famille en famille, personne n'a jamais voulu te garder. 'Trop instable', 'trop petit con', 'trop gitan' qu'ils disaient tous. T'as jamais bronché. Après tout, qu'ils aillent se faire foutre, non ? T'as besoin de personne, pas vrai ? Rihem parti, plus rien n'a jamais eu d'importance à tes yeux. Aboulique jusqu'au bout. Ça explique sûrement aujourd'hui par a+b tes nombreuses présences dans le bureau du juge pour mineur. Il a souvent vu ta sale gueule. « Vous avez des questions monsieur Khaldi ? » Tu n'as rien écouté, comme d'habitude. Le juge doit sûrement le savoir, le manège a toujours été le même avec toi. « Si une pute tombe enceinte, peut on appeler ça un accident du travail ? » Un soupir audible, exécré par ton comportement puéril. Il ne l'a pas fait, mais en le regardant, t'as bien vu qu'il voulait te balancer son putain de marteau de la justice en pleine figure. Pas de prison pour le sale gosse, mais des TIG pour la forme. Encore. C'est quand que t'arrêtes les conneries bordel ?

Comment tu t’appelles ? cheyenne. tu as quel âge ? c'est pas bien de demander ça à une dame, vingt-sept printemps   Nice ! Et comment t'es arrivé ici ? un 'dragon' m'a donné le lien   T'es courageux ! T'as pas peur qu'on te mange ? non ton avis sur le forum, et un dernier petit mot pour la route ? route  

Réserver mon avatar
nicolas simoes 々naïm khaldi


★★★


--- and suddenly
i was there, in a life i've always wanted.


Dernière édition par Naïm Khaldi le Jeu 16 Aoû - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : Danielle Campbell Mon âme liée à celle de : Âme jumelle décédée. Âme déchirée. J'ai posté : 91 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
Louisa Sakellarios
queen » noxious blind beauty
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: the wrong side of heaven. Jeu 16 Aoû - 19:14

Bienvenue parmi nous

Si tu as la moindre question n'hésites pas .

Bon courage pour la rédaction de ta fiche Super héros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : josephine skriver Mon âme liée à celle de : noctis gabras, un voyou J'ai posté : 261 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
âge : 23
Astrée Dewilde
queen » lethal beauty
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: the wrong side of heaven. Jeu 16 Aoû - 19:23

cette plume reconnaissable parmi mille.
j'adore ta façon d'écrire. (comme toujours)
une nouvelle âme torturée.
bienvenue ici ma belle.
si tu as des questions, n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : holland roden Mon âme liée à celle de : Léandre, pauvre petit privilégié. J'ai posté : 111 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
Elina Gabras
queen » manipulation game
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: the wrong side of heaven. Jeu 16 Aoû - 20:50

ptdr entre dragon on se comprend
je suis contente de te voir ici et j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves kk
ta plume est toujours aussi belle

★★★

Dressez vous sans relâche
jusqu'à ce que les moutons
deviennent des lions.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : nicolas simoes Mon casier judiciaire est déjà bien rempli : agressions, vols, et ventes de produits illicites J'ai posté : 31 messages et je suis là depuis le : 16/08/2018
Naïm Khaldi
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: the wrong side of heaven. Jeu 16 Aoû - 21:03

Bon je crois que j'ai terminé, en espérant n'avoir rien oublié kermit

@Alecto Metaxás Je te redis ici, mais ton choix d'avatar est kk
Je n’hésiterai pas si j'ai d'autres questions.

@Astrée Dewilde Et de ta plume on en parle ? Arrêtes, tu vas me faire rougir Yaa kk

@Elina Gabras Et comment Arrêtes toi aussi Yaa Pour te lire assez souvent je te retourne le compliment

Merci à toutes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : josephine skriver Mon âme liée à celle de : noctis gabras, un voyou J'ai posté : 261 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
âge : 23
Astrée Dewilde
queen » lethal beauty
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: the wrong side of heaven. Jeu 16 Aoû - 21:25



Te voilà officiellement validé  

T'es un champion si si j'te jure ! Bienvenue à Kâlâ petite muchacho. Alors, comme toujours il y a des petites choses à faire sinon c'est pas drôle. On te remercie d'avance de venir vérifier si ton avatar a bien été recensé ici et si ce n'est pas le cas, pas de panique, un petit message et hop, ton super staff sera là pour récupérer cette bourde. Ensuite, tu peux t'inscrire à Pôle Emploi ou si t'es courageux simplement nous dire quel est ton métier on aime savoir. Tu pourras trouver des amis ou pas en créant ta fiche de liens dans cette catégorie et faire tes demandes de sujets ici. Grâce à tes minutes, tu auras de quoi dépenser dans la boutique et acheter tes privilèges. Amuse toi bien, soit le bienvenu et puis ... tic tac ... fais gaffe t'as déjà perdu deux minutes à lire ceci  kermit .
que dire ? ta plume est magique. je ne m'en lasse pas (et je ne suis pas la seule  ). puis cette histoire ! tu m'as brisé le cœur. est-ce qu'il va la retrouver ? à quel point, malgré lui, son père reste-t-il ancré en lui ? tellement de questions.    hâte d'en apprendre plus (stalkage professionnel) à travers tes différents rps. je suis toute émue de te valider comme premier membre officiel de twinsoulonetime.  Yaa  Yaa Amuse-toi bien sur notre petit bébé chaton.  
maître du temps : méfie toi, tu restes épié à chaque seconde. n'oublie pas, le temps te rattrapera toujours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: the wrong side of heaven.

Revenir en haut Aller en bas

the wrong side of heaven.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Stairway to Heaven
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Heaven's Night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twin Soul One Time :: εξοικειωθείτε ; faisons connaissance :: Les papiers d'identités :: Bienvenue à Kâlâ-