Δ K Â L A T'OUVRE SES PORTES Δ

Partagez|

batterie faible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : taylor marie hill Mon âme liée à celle de : ce doux prince ténébreux et tatoué Mon casier judiciaire est déjà bien rempli : mais il a été remis à zéro J'ai posté : 18 messages et je suis là depuis le : 30/08/2018
Pesha Khaldi
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: batterie faible Jeu 30 Aoû - 10:37

Pesha Rihem Khaldiâme rebelle depuis vingt-cinq ans

« J'ai plusieurs erreurs sur l'étagère. Je ne sais pas laquelle prendre. »


Nom : la pièce d'or tourne entre tes doigts. le soleil reflète sa lumière sur le mur d'en face. à la manière d'un chaton, tu regardes cette lumière divaguée. elle te nargue, elle t'appelle, elle s'envole. pourtant si loin mais pourtant si proche. ton regard se repose sur le métal précieux. khaldi, gravé en lettres manuscrites, connotation orientale des gens du voyage. un nom qui ne veut rien dire mais qui signifie bien quelque chose. tu pourrais en faire ce dont tu veux, tu pourrais être libre. ton imagination n'a pas de frontière, tout comme ce nom. c'est ta seule bouée dans cet océan inconnu.
Prénom : tes pas te font suivre la piste de l'odeur de cookies. ton estomac gronde. un rire d'enfant s'échappe d'une des chambres. tu oses y glisser un oeil. des ballons envahissent la chambre, des confettis sont étendus par terre. rien n'est plus beau qu'une fête d'enfant. ce dernier est assis sur son lit et déballe un carton. cool, je vais pouvoir jouer avec mario et la princesse peach et luigi! peach, pesha, pêche. pourquoi pas. au diable ta soi-disant maman et ses idées de prénom. rihem, quelle idée ringarde. ce prénom va bientôt être oublié de tous. ta nouvelle vie t'attend, elle n'appartient qu'à toi, aussi douce et pétillante que ce nouveau prénom. 
Age : à l'hôpital, ils disent que tu as vingt-cinq ans. mais toi, tu ne le ressens pas comme ça. toi, tu viens juste de naître dans un corps étranger, dans un monde étranger. tu as tout oublié de toi. alors te dire que tu es déjà à un stade avancé d'une vie que tu n'as pas vécu, ça t'est inimaginable. tu dois tout recommencer à zéro, tout réapprendre les tâches quotidiennes d'une vie dont tu ne connais absolument rien. vingt-cinq ans de vie à rattraper. mais combien de temps te reste-t-il pour la reconstruire ? 
Date et lieu de naissance : douceur infinie des neiges, hiver transcendant, mais qui réchauffe ton coeur en peine. tes yeux se sont ouverts pour la toute première fois un vingt-six décembre. ton merveilleux visage de bébé a ravi toute la communauté des gens du voyage à laquelle tu appartenais, à kâla. toute ta famille est née dans ce camp.
Statut : ton coeur et ton corps n'appartiennent à personne. tes yeux bleus envoûtent et tu le sais. mais ils sont un poison qui t'a pris ton innocence. ton âme ne pourra plus jamais aimer et ton coeur restera de glace. la cruauté des hommes t'a depuis toujours repoussé. et la femme n'est qu'une vipère attendant son prochain repas. l'humanité te dégoutte.
Signe(s) distinctif(s) : eaux pures des lagons sont tes iris. on pourrait y voir danser les poissons multicolores des philipines ou du panama. ta mère avait les mêmes. tu lui ressembles beaucoup, on te l'a souvent dit. mais ils ne reflètent pas le même feu. ton poignet gauche est décoré d'un soleil jaune, gravé dans ta peau. vestige d'un passé, ancre du présent et sûreté d'un futur, naïm. 
Groupe : les âmes rebelles. Tu connais ton TwinSoul ? : ces cheveux bruns en bataille. ces yeux bleus, bleu de l'océan pur. ces traits de visage et son corps façonné à travers le temps. tu pensais que tout t'appartenait chez lui. tu pensais que sa protection, sa bénédiction, sa bonté d'âme étaient les mêmes que les tiennes. même berceau, même vêtements, même couche, même cuillère. même sang. même âme. tu pensais que vous ne faisiez qu'un, toi et naïm. tellement futile. la vie ne t'as jamais fait de cadeau, tu crois qu'elle allait t'en faire un dès ta naissance ? la deuxième partie de ton âme se trouve à quelques rues. pas très loin de toi. toute proche. pourtant si éloigné il y a quelques mois. mais c'est son appel qui t'as sorti de ta civière. tu as troqué la mine de crayon contre l'aiguille d'encre. noa.



 cheveux attachés en chignon lâche depuis trois jours. mèches qui tombent devant les yeux, vulgairement remis sur le crâne. débardeur blanc maculé de sang. blouse trop grande et trouée de toutes parts. sac banane accroché solidement à ta taille, débordant de seringues, crèmes, fioles en touts genres. jeans bleu troué aux genoux, décousus en bas. odeur de mort, odeur de charogne, odeur d'hôpital. et pourtant tu t'entêtais à garder ce même sourire scotché à ton visage dans toutes les situations impossibles et inimaginables. la mort t'entourait de toutes parts, refermant un peu plus les traits de ce si beau rayon de soleil que les patients aimaient tant. depuis ta majorité, ton quotidien est fait de sang, de blessure, d'agonie, de mort, mais aussi de tendresse, d'espoir, de joie, de victoire. les minutes s’additionnent pour chaque patients sauvés, mais se soustraient à chaque médicaments du marché noir passés entre tes mains.


histoire



six ans - Son corps frêle grelotte au fond du pauvre matelas fin. Dehors, le soleil brille. Les oiseaux chantent leurs chansons entêtantes. Le parfum des fleurs du printemps envahit l'atmosphère. Les couleurs de l'arc-en-ciel embellissent les murs grisâtres. Les animaux se font la cour. Les abeilles bourdonnent en tout sens en quête de nectar. Mais à l'intérieur, il fait froid. Il fait humide. Il fait sombre. Le cri, strident, retentissant, résonne et rebondit sur les murs comme pour atteindre la petite fille. Des mots. Des mots violents. Des mots qui ne veulent rien dire pour une pauvre petite fille. Mais ils invoquent la haine et les démons. La porte s'ouvre violemment et un corps frêle atterrit sur le sol de béton. Elle rampe vers lui, encore plus tremblante. Elle retient son souffle jusqu'à ce qu'un visage angélique pose son regard doux et bienveillant sur lui. Ca va Pesha? Tu n'as pas froid? L'ange enlève son tee-shirt -plus un chiffon- et le lui passe au dessus de sa tête. Elle ne dit rien mais pousse un long soupire de soulagement. Elle sait que la Mort veut cet être fait de bonté. Elle le guette, tapis dans un coin de cette maison des horreurs. Mais elle, du haut de ces six ans, elle se bat pour lui. Elle se bat de toutes ses forces, dans son coeur, dans son âme. Elle sait qu'il supporte un corps pour deux. Il sait qu'elle supporte une âme pour deux.


douze ans - Elle crit. Elle hurle. Elle bat des jambes. Elle tape de toutes ces forces contre quoi que ce soit qu'elle peut taper avec ces fines jambes. Il crit, lui aussi. Il hurle, lui aussi. Il griffe il mord il cogne pour se libérer. Toute leur haine accumulée ces douze dernières années, ils l'évacuent. Toute cette hargne, cette colère, cette angoisse, cet espoir également, ils évacuent tout à s'en égosiller la gorge, à s'en fendre la voix, à s'en déchirer les muscles, à s'en briser les os. Ils savaient que se moment aller arriver un jour ou l'autre, ils pensaient s'y être préparer. Mais en réalité, c'est pire que l'enfer. C'est pire qu'un feu vif qui vous brûle la peau. La vie ne leur donnera jamais donc un peu de paix? Douze années de torture, douze années de maltraitances, douze années de souffrance. Mais ce n'est pas suffisant. La vie les bat encore plus. Toujours plus. Mais ils s'en fichent. Ce qui les fait tenir, c'est leur complicité, leur amour, leur joie, leur bonheur qu'ils -partagent- partageaient au quotidien. Maman est mort. Papa est mort. Ça aurait pu être une libération pour eux, si on n'était pas en train de les séparer. Leur corps se déchire plus qu'à cause des coups de ceinture. Leurs âmes se séparent plus que les vilains mots.


dix huit ans - Le compteur commence à tourner. Son coeur commence à battre. Enfin. Le moment tant attendu est arrivé. Elle pousse la porte de l'internat. Pas besoin de dire au revoir. De toutes façons personnes ne lui manquera et elle ne manquera à personne. Le vent fouette son visage. Le soleil cogne doucement sur sa peau. Odeur de fleurs. Odeur de liberté. Liberté contrôlé par un maître du temps intransigeant et exigeant. Exigeant des règles, des classes sociales. Qu'il aille se faire voir. Chante-t-elle au monde. Au bout de la rue, une lumière s'illumine. Elle approche de plus en plus. Elle est si radieuse qu'elle semble transformer en or tout ce qu'elle touche. Elle arrive un peu plus près, jusqu'à ce que la brune puisse sentir sa chaleur. Les larmes lui montent aux yeux. Son ange personnel est arrivé. Il vient la délivrer, comme il l'a toujours fait. Il vient prendre soin d'elle comme il l'a toujours fait et le fera toujours. Tu as tout tes bagages, petite pêche? Elle hoche la tête en souriant comme elle le faisait quand elle était gamine, remettant comme il le faut son sac à dos. Prête pour un nouveau départ.


vingt-cinq ans - La nuit l'accompagne dans sa course effrénée. Le vent lui fouette le visage, ses cheveux s'emmêlent. Jolie crinière. Elle accélère encore plus le pas. Elle passe la porte du bar et rejoint un coin sombre. Un Coca s'il vous plait. Quelques minutes en moins. Elle remet son tee-shirt en place. Elle attache vite fait ces cheveux en un chignon lâche. Un homme lui fait un signe de la main. Son rire est aussi blanc que dans une pub de cinéma. Mais qu'est ce qu'un type comme lui fiche dans un bar aussi miteux. Elle lui sourit en retour et vient s'asseoir à côté de lui. Alors poupée, comment ça va? Elle sourit timidement. Elle n'est pas venue ici pour faire causette. Alors, où est mon colis? Lui dit-elle en souriant également. Elle est décidée la petite. Elle se penche légèrement vers l'homme et croise les jambes. Lui rapproche sa tête également. Une alarme se met à sonner dans sa tête. Elle prend son verre de Coca en faisant un grand geste pour l'éloigner. Elle approche la paille de ses lèvres et lui la dévore. Ça va arriver, t'en fais pas. Mon fournisseur a un peu de retard. Nouvelle alarme. D'habitude, c'est rapide efficace, y a pas besoin d'attendre. Sa voix mielleuse aurait pu faire l'affaire, mais il y a ce -je ne sais quoi- de louche. Elle ressent les choses. Elle absorbe. Et ce qu'elle inhale actuellement lui brûle la gorge. Il lui prend la main -un peu trop fort- et l'invite à se lever. Viens, il arrive, il est dehors. Elle laisse sa main dans la sienne, mais l'autre est solidement cramponner au couteau de chasse que sa poche cache. Elle sait qu'il ne faut pas. Elle sait que c'est risqué. Prenant une grande inspiration pour le courage, elle s'aventure dans la nuit noire qu'elle venait de quitter. Ce noir sans Lune, sans étoiles, celui qu'aucuns yeux de chats ne peut percer. Il l'entraîne dans une rue parallèle. Pense à tes patients. Pense à ce gosse. Pense à cette femme. Pense à cet homme. Pense à ce bébé à peine né. Pense à tous ceux qui ont besoin de toi. Elle aussi a besoin pour avancer sur ce trottoir. L'homme commence à ralentir. Geste brusque. Dos contre le mur. Chiffon dans la bouche. Mains bloquées. Pantalons déboutonnés. Noir.


vingt-cinq ans - Une lumière l'aveugle. Des bips sonnent autour d'elle. Ca lui casse les oreilles. Elle fronce des sourcils. Des voix résonnent en échos dans sa tête. Des mots inaudibles. Ils l'appellent. Elle veut leur répondre. Elle court. Elle court encore vers la lumière. Elle court, elle court, elle court encore comme si ça vie en dépendait, comme si elle était poursuivie, comme si elle pourchassait quelque chose. Et soudain, un choc. Elle émerge de l'eau. Sa respiration revient. Elle revient à elle. Elle revit. Elle renaît. Et elle se sent incroyablement bien. Incroyablement mieux. Comme si toute sa vie avait été balayée. Comme si tout ce qu'elle n'aurait pas voulu reconnaître n'avait jamais exister. Les voix recommencent à gronder. Mais elle ne les entend pas. Une autre lumière est apparue. Elle fait battre son coeur un peu plus. Elle sourit pour la première fois de sa vie. La lumière, ce halo de soleil doré s'approche. Il lui caresse doucement la joue, le front. Son coeur gonfle de bonheur un peu plus. Elle se sent bien. Elle respire. Elle vit. Dans un corps qu'elle ne connait pas, dans une âme qu'elle ne connait pas. Mais il lui semble que de quelque façon que ce soit, lui est la clé.


Comment tu t’appelles ? sarah , tu as quel âge ? dix-neuf merveilleux hivers de paillettes Nice ! Et comment t'es arrivé ici ? en écumant sur les top site pendant des semaines et des semaines T'es courageux ! T'as pas peur qu'on te mange ? oui / non parce que vous êtes tous mignons Like a Star @ heaven

Réserver mon avatar
taylor marie hill 々pesha khaldi



Dernière édition par Pesha Khaldi le Mer 5 Sep - 19:29, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : josephine skriver Mon âme liée à celle de : noctis gabras, un voyou J'ai posté : 261 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
âge : 23
Astrée Dewilde
queen » lethal beauty
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Jeu 30 Aoû - 10:42

omg taylor hill, je meurs.  
bienvenue parmi nous, avec ce gjflzodpflfk choix.
ce scénario
hâte d'en savoir plus sur ta princesse.
et si tu as des questions n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : taylor marie hill Mon âme liée à celle de : ce doux prince ténébreux et tatoué Mon casier judiciaire est déjà bien rempli : mais il a été remis à zéro J'ai posté : 18 messages et je suis là depuis le : 30/08/2018
Pesha Khaldi
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Jeu 30 Aoû - 11:06

merci douce étoile
je risque de venir te déranger pour quelques questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : nicolas simoes Mon casier judiciaire est déjà bien rempli : agressions, vols, et ventes de produits illicites J'ai posté : 31 messages et je suis là depuis le : 16/08/2018
Naïm Khaldi
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Jeu 30 Aoû - 15:45

MA SŒUR, MA CRÈME Yaa
Je ne l'attendais plus
Déjà merci de la tentée cette petite, je ne suis que joie ! Tu fais ma journée Bienvenue officiellement, si tu as la moindre question, n'hésites pas surtout

★★★


--- and suddenly
i was there, in a life i've always wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : taylor marie hill Mon âme liée à celle de : ce doux prince ténébreux et tatoué Mon casier judiciaire est déjà bien rempli : mais il a été remis à zéro J'ai posté : 18 messages et je suis là depuis le : 30/08/2018
Pesha Khaldi
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Jeu 30 Aoû - 19:53

Et voui c'est moiii
J'espère qu'elle sera comme tu le veux Yaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : K.J. Apa Mon âme liée à celle de : astrée dewilde Mon casier judiciaire est déjà bien rempli : mais c'est un secret J'ai posté : 9 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
âge : 24
Noctis Gabras
king » never trust me
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Ven 31 Aoû - 13:51

Bienvenue Pesha ! Il est chou
Si tu as la moindre question n'hésite pas.
Hâte de voir la suite de cette fiche.

★★★


my way
Regrets, I've had a few, but then again, too few to mention. I did what I had to do, and saw it through without exemption. • sheepirl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : taylor marie hill Mon âme liée à celle de : ce doux prince ténébreux et tatoué Mon casier judiciaire est déjà bien rempli : mais il a été remis à zéro J'ai posté : 18 messages et je suis là depuis le : 30/08/2018
Pesha Khaldi
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Sam 1 Sep - 0:06

Merci Nono Yaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : Simon Baker Mon âme liée à celle de : Quelqu'un de très surveillé J'ai posté : 40 messages et je suis là depuis le : 23/08/2018
Henry Dewilde
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Lun 3 Sep - 10:46

Bienvenue !

★★★

(c)crackintime
Plus encore que la vie, la mort nous tient souvent par des liens subtils et invisibles comme pour nous rappeler qu'à chaque instant elle nous guette.
never forget
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : josephine skriver Mon âme liée à celle de : noctis gabras, un voyou J'ai posté : 261 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
âge : 23
Astrée Dewilde
queen » lethal beauty
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Mer 5 Sep - 21:02

J'attends l'aval de @Naïm Khaldi pour te valider ma belle. Yaa Yaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : nicolas simoes Mon casier judiciaire est déjà bien rempli : agressions, vols, et ventes de produits illicites J'ai posté : 31 messages et je suis là depuis le : 16/08/2018
Naïm Khaldi
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Ven 7 Sep - 12:30

Petite pêche tu es parfaite ! J'ai beaucoup aimé lire ta fiche, pour moi tout est bon

★★★


--- and suddenly
i was there, in a life i've always wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : josephine skriver Mon âme liée à celle de : noctis gabras, un voyou J'ai posté : 261 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
âge : 23
Astrée Dewilde
queen » lethal beauty
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible Ven 7 Sep - 15:29



Te voilà officiellement validé  

T'es un champion si si j'te jure ! Bienvenue à Kâlâ petite muchacho. Alors, comme toujours il y a des petites choses à faire sinon c'est pas drôle. On te remercie d'avance de venir vérifier si ton avatar a bien été recensé ici et si ce n'est pas le cas, pas de panique, un petit message et hop, ton super staff sera là pour récupérer cette bourde. Ensuite, tu peux t'inscrire à Pôle Emploi ou si t'es courageux simplement nous dire quel est ton métier on aime savoir. Tu pourras trouver des amis ou pas en créant ta fiche de liens dans cette catégorie et faire tes demandes de sujets ici. Grâce à tes minutes, tu auras de quoi dépenser dans la boutique et acheter tes privilèges. Amuse toi bien, soit le bienvenu et puis ... tic tac ... fais gaffe t'as déjà perdu deux minutes à lire ceci  kermit .
cette plume.
et cette histoire.    
je suis heureuse de pouvoir te valider aujourd'hui et de bientôt pouvoir rp avec toi.   (si si t'es obligée )
amuse toi bien.  Yaa    



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: batterie faible

Revenir en haut Aller en bas

batterie faible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Faible participation populaire à une manifestation antigouvernementale
» batterie à eau et papier de Sony
» Le maillon faible
» Bêtisier : "Vous êtes le Maillon faible, au revoir&quot
» LEVEN-AZRA ♣ La fragilité du cristal ne le rend pas faible, elle le rend délicat ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twin Soul One Time :: εξοικειωθείτε ; faisons connaissance :: Les papiers d'identités :: Bienvenue à Kâlâ-