Δ K Â L A T'OUVRE SES PORTES Δ

Partagez|

6 2 6 × that's what i am

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : toni mahfud Mon âme liée à celle de : d'un garçon décédé qui m'obsède toujours J'ai posté : 50 messages et je suis là depuis le : 29/08/2018
Louka Di Pasquale
king » what about ohana
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: 6 2 6 × that's what i am Mer 29 Aoû - 18:15

louka 6 2 6 di pasqualerebelle depuis 25 ans

« Le temps fuit, il s'échappe en morcelant la vie ; ah ! c'est toujours trop tôt que nous redemandons les heures pour en jouir mieux ! »


Nom : Di Pasquale, le nom du père, noble, qui roule et s'impose de lui-même Prénom : Louka DamianAge  :25 ansDate et lieu de naissance : 03 avril à Naple Statut : célibataire Signe(s) distinctif(s) : une grande cicatrice zèbre ton dos, vestige des tortures dont tu as été victime Groupe : rebelle Tu connais ton TwinSoul ? : oui, il était innocent, il a succombé sur cette île maudite, désormais tu vis en son honneur.  


En quelques mots, comment vis-tu ta situation ? Tu es né enfant du soleil, tu rayonnais, tu étais un petit garçon souriant au regard emplit de malice. Tu as grandis, tu es devenu un jeune homme brave, inconscient parfois, mais tu n'avais peur de rien, ayant bien trop de minutes affichées a ce fichu compteur, tu ne profitais pas pleinement de ce que tu avais, ta vie a basculé, tu as vécu l'enfer, de privilégié tu es devenu paria. Le gamin des salons est devenu un homme des rues. Tu n'as pas eu le choix. Tu devais survivre. Puis c'est le trou noir. Tu ne sais pas comment, mais tu t'es réveillé dans une cellule. Isolement sensoriel total, tu ne voyais que de haut murs blancs, tu ne sentais rien, n'entendais rien. c'est ça l'enfer. Non. L'enfer c'est ne rien pouvoir faire quand tu sens ton corps en feu sans raison. Quand tu as l'impression que ta peau se décolle morceau par morceau. Quand tu as l'impression que ton âme se morcelle sans que tu puisses comprendre. ça c'est l'enfer. L'enfer ça as été d'enfin comprendre quand tu as vu son regard, quand tu as vu ce garçon de ton âge se tordre de douleur tandis qu'une lame s'enfonçait dans ta chaire. Ta douleur, amplifiée par son regard, tu t'es promis de sortir de ce lieu maudit. Tu tiens toujours tes promesses. Aujourd'hui, ton âme, ton corps, ton être tout entier hurle vengeance, pour toi, pour lui, pour tout ceux que tu n'as pas pu emmener dans ta fuite, ensemble vous êtes plus forts. Vous n'avez plus d'âme jumelle, vous êtes tous liés par quelque chose de bien plus fort : la haine.


histoire




Le vent sur tes joues, le souffle court résultant d'une course effrénée contre les minutes, contre le temps, contre la vie. Tu t'engouffres dans une rue, bifurques dans une autre et puis tu te figes. Une odeur. Une silhouette. Elle. L'ange que tu n'espérais plus jamais revoir. Cette merveille qui a longtemps illuminé ta vie, elle ne savait pas, elle ignore toujours, que si tu tenais, c'était en partie grâce à elle. Les tortures. L'enfermement. Tu n'aurais jamais survécu sans les souvenirs qu'elle et toi aviez en commun. Elle était ta douce échappée, la raison pour laquelle tu acceptais de suivre tes parents dans ces soirées ridiculement guindées elle sera là. Elle ne devait pas se retourner, tu aurais pu continuer ta fuite si elle ne l'avait pas fait, tu aurais pu continuer de te souvenir d'elle comme d'un doux mirage, vestige d'une vie qui ne s'offrira plus jamais à toi, mais elle s'est retournée, ses yeux tombants dans les tiens. Louka ? Un frisson. T'es plus ce gamin innocent avec qui elle s'amusait, qui la protégeait des autres, de la rudesse du monde qui est le vôtre, aujourd'hui, tu te définis par un numéro 626, ce numéro qui est inscrit sur ta peau, ce chiffre qui coûta la vie à ton âme jumelle. D'un geste vif, tu relèves le foulard qui trône autour de ton cou sur ton visage, comme si ça suffirait à lui faire oublier, à la faire douter et tu reprends ta course. Tu sais déjà que tu auras son visage à l'esprit avant de t'endormir ce soir. Principessa, sa douceur n'a plus sa place dans ta vie.

Le commencement
Comment connaître la tristesse quand ta vie n'est faite que de douceur ? Comment comprendre que certaines vies cessent parce que la vie est injuste, simplement, que de bonnes personnes quittent ce monde bien trop tôt, alors que des criminelles le peuplent avec plus de minutes au compteur que l'ensemble de ta famille ? Ce sont des choses compliquées pour un enfant. Tu étais innocent, tu profitais de la vie avec tes parents, des gens biens, et ton frère dans les belles villes italiennes. Tu aimes ton pays, il te manque. C'est un enfant naïf qui à quitter l’Italie, désormais, ce serait un homme torturé qui foulerait la terre de tes ancêtres. Un gamin curieux, malicieux, dans l'ombre de son frère adoré, voilà comment tu es arrivé à Kâlâ. Huit ans. Haut comme six pommes, des rêves pleins la tête, des étoiles pleins les yeux. Tes parents t'avaient promis une nouvelle vie passionnante, ce n'est pas vraiment comme ça que tu décrirais ta vie dans cette ville maudite.  

Quatorze ans, tes yeux couleurs océan rencontre ceux tempétueux, magnifiques et sauvage d'une jeune fille, nouvelle dans cette pièce, tu ne l'as jamais vue auparavant, tu ne sais pas si c'est de la timidité, de la tristesse ou n'importe quel autre sentiment qu'un enfant de ton âge ne pouvait comprendre, mais elle semble avoir besoin d'un ami. Salut, je m'appelle Louka, tu lui offres un sourire, mais également une amitié sincère et infaillible. Ce soir-là, vous l'ignoriez, mais une grande amitié venait de naître. Une amitié et bien plus encore. Astrée. C'est son prénom à ton étoile, ta princesse, celle pour qui tu retournerais la terre, celle pour qui tu aurais décroché la lune et ses étoiles pour elle.

Astrée et Louka, le duo d'inséparables. Jamais l'un sans l'autre ; à l'école, en sortie, dans la rue ou au restaurant. C'était impossible de vous décoller. Tu ne voyais pas ta vie sans elle, elle la rendait plus belle, plus douce. Vous étiez deux gosses innocents, tu voulais qu'elle soit heureuse, tu voulais lui offrir le monde auquel elle avait droit, plus le temps passait plus tu avais envie d'être avec elle. Tout en elle te plaisait, sa façon d'être, son sourire, tu aurais sacrifié tes rêves pour les siens, mais tu avais bien trop peur de la perdre que pour t'avouer ce que tu ressentais réellement. Tu préférais la voir aux bras d'autres, plutôt que de tenter l'honnêteté, parce que tu sais toujours maintenant que tu n'aurais pas supporter qu'elle te repousse, que ça change les choses entre vous, parce que ça change toujours les choses les sentiments.

Solaire, ingénieux, gentil, tu possèdes bien des qualités, tu les possédais en tout cas. Jusqu'à ce que tes parents soient arrêtés pour trahison. Tes parents. Les personnes les plus douces et les plus gentilles du monde. La trahison est simplement impensable à tes yeux, tu as dix-neuf ans alors, tu n'es plus un gamin, tu fais des études d'architecture, tu es populaire et bien entouré. Elle est toujours présente, elle le sera toujours, malgré la chute, tandis que les autres sont déjà loin. Tes parents sont envoyés dans le Tartare, toi et ton frère vous retrouvez dans l'Erebe. Vous devez apprendre à survivre et heureusement que l'un comme l'autre n'êtes pas trouillards. Vous vous protégez, vous allez frapper à des portes que vous pensiez ouvertes, mais une fois que la fortune ne sourit plus, on a beau être audacieux, plus personne ne s'intéresse à vous. Personne, sauf une petite demoiselle. Astrée est toujours présente dans ta vie, pourtant ton frère à raison, tu dois la laisser partir. Du moins, tu ne dois pas l'attirer dans ce monde qui est désormais le tien. Tu sais qu'il a raison, pourtant à chaque fois que tu la croises, tu ne peux te résoudre à lui dire au revoir.

LAISSEZ-MOI SORTIR. La panique. Le froid. La faim. La fatigue. Tu ressens tellement de choses simultanément, c'est difficilement descriptible. Tu ne sais pas comment tu es arrivé là, tu ne sais même pas où c'est . Tout ce que tu sais, c'est que tu n'es pas seul. Les cris sont un signe. Tu ne sais pas encore ce qu'on te veut, ce que tu as fait pour mériter un tel sort, mais tu aurais préféré ne jamais le découvrir. Une brûlure pique ta nuque, un tatouage, une marque au fer rouge 6 2 6, c'est ton matricule, c'est comme ça qu'on t'appelle désormais, fini le joli Louka qui roule sur la langue, fini le Di Pasquale racé de tes ancêtres, tu n'es plus qu'un nombre. Tu survis à l'enfer, parce que tu penses à elle, ton étoile, mais aussi à ton frère, qui est quelque part dehors et qui te cherche probablement, du moins tu l'espères. je m'appelle louka... je m'appelle louka... Refrain que tu chantonnes, tu ne veux pas oublier qui tu es, pourtant la douleur te rend progressivement fou, tu perds tes repères, tu deviens autre chose. Un être violent, tu rêves de vengeance, de faire couler du sang, comme on fait couler le tien. Rapidement, les souvenirs de l'étoile ton étoile s'étiolent, remplacés par une folie meurtrière. Tu fuiras, tu les retrouveras, les responsables, un par un et ils paieront ce qu'ils vous ont fait subir.

2018, tu cours dans les rues, tu fuis, ta nouvelle famille t'attends, ton frère vous a rejoint, c'est lui et toi contre le monde, depuis que t'es né jusqu'à la mort. T'as plus rien du gamin innocent, solaire, t'es sombre, un abysse, déjà pas froussard, t'es devenu un inconscient, ton empathie n'est plus la même. Tu détestes ces putains de privilégiés qui t'ont tourné le dos. Tous. Sauf elle. L'étoile. La tienne. Depuis que tu as croisé son regard dans cette ruelle, tu penses à elle tous les jours. Tu es redevenu son ombre, fantôme du passé bienveillant, tu t'assures qu'il ne lui arrive rien, elle est la seule autre pour qui tu t'inquiètes. Toujours. T'avais oublié ce que ça fait d'avoir un palpitant qui cogne, pourtant à chaque fois que tu la vois, qu'elle prend un risque inutile, ça cogne si fort que ça te fait mal, t'es pas prêt de la lâcher, même si elle ignore ta présence, elle restera ta principessa à jamais.

Comment tu t’appelles ? marjo , tu as quel âge ? quelque chose comme un trois et un zero Nice ! Et comment t'es arrivé ici ? j'ai un mail qui dit que j'ai créé le forum, ça doit venir de là T'es courageux ! T'as pas peur qu'on te mange ? c'est moi qui vous mange ton avis sur le forum, et un dernier petit mot pour la route ? love you guys  

Réserver mon avatar
toni mahfud 々louka di pasquale


★★★

broken soul
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island



Dernière édition par Louka Di Pasquale le Lun 3 Sep - 10:00, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : josephine skriver Mon âme liée à celle de : noctis gabras, un voyou J'ai posté : 261 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
âge : 23
Astrée Dewilde
queen » lethal beauty
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: 6 2 6 × that's what i am Mer 29 Aoû - 18:22

Yaa Yaa Yaa Yaa Yaa Yaa

Bonjour vous
cette fiche est trop vide, cet avatar est bien trop sexy, et jôtem.
Toi et moi allons faire de grandes choses.  
Re-Bienvenue chez toi chaton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : toni mahfud Mon âme liée à celle de : d'un garçon décédé qui m'obsède toujours J'ai posté : 50 messages et je suis là depuis le : 29/08/2018
Louka Di Pasquale
king » what about ohana
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: 6 2 6 × that's what i am Mer 29 Aoû - 18:48

t'as grillé mon cerveau avec ton drama , je pouvais pas résister .
Par contre j'aurais peut-être des questions,mais je sais où te trouver

★★★

broken soul
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : Colton Haynes Mon âme liée à celle de : Elina Gabras J'ai posté : 50 messages et je suis là depuis le : 16/08/2018
Léandre Argéades
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: 6 2 6 × that's what i am Jeu 30 Aoû - 9:33

COMMENT AS-TU OSÉ ? :oo: Si vite ? Hâte d'en lire plus sur ton nouveau perso toi ! Je te surveille ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : toni mahfud Mon âme liée à celle de : d'un garçon décédé qui m'obsède toujours J'ai posté : 50 messages et je suis là depuis le : 29/08/2018
Louka Di Pasquale
king » what about ohana
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: 6 2 6 × that's what i am Jeu 30 Aoû - 10:50

parce que je peux siffle
Merci

★★★

broken soul
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


minutes, tu peux aussi trouver que je ressemble à : Simon Baker Mon âme liée à celle de : Quelqu'un de très surveillé J'ai posté : 40 messages et je suis là depuis le : 23/08/2018
Henry Dewilde
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: 6 2 6 × that's what i am Lun 3 Sep - 10:46

Bienvenue !

★★★

(c)crackintime
Plus encore que la vie, la mort nous tient souvent par des liens subtils et invisibles comme pour nous rappeler qu'à chaque instant elle nous guette.
never forget
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


J'ai posté : 66 messages et je suis là depuis le : 02/08/2018
Le Maître du temps
king » i know you
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: 6 2 6 × that's what i am Lun 3 Sep - 14:20



Te voilà officiellement validé  

T'es un champion si si j'te jure ! Bienvenue à Kâlâ petite muchacho. Alors, comme toujours il y a des petites choses à faire sinon c'est pas drôle. On te remercie d'avance de venir vérifier si ton avatar a bien été recensé ici et si ce n'est pas le cas, pas de panique, un petit message et hop, ton super staff sera là pour récupérer cette bourde. Ensuite, tu peux t'inscrire à Pôle Emploi ou si t'es courageux simplement nous dire quel est ton métier on aime savoir. Tu pourras trouver des amis ou pas en créant ta fiche de liens dans cette catégorie et faire tes demandes de sujets ici. Grâce à tes minutes, tu auras de quoi dépenser dans la boutique et acheter tes privilèges. Amuse toi bien, soit le bienvenu et puis ... tic tac ... fais gaffe t'as déjà perdu deux minutes à lire ceci  kermit .


calin coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twinsoulonetime.forumactif.com


Contenu sponsorisé
passe ta souris sur l'avatar !


MessageSujet: Re: 6 2 6 × that's what i am

Revenir en haut Aller en bas

6 2 6 × that's what i am

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twin Soul One Time :: εξοικειωθείτε ; faisons connaissance :: Les papiers d'identités :: Bienvenue à Kâlâ-